Photo: Redvers, via Flickr

Rechercher un nom, un lieu:




Section :

 Emile Zola

Classement de la section:

Personnes célèbres > Ecrivains >  Emile Zola

Description (historique/actualité/....) :

Biographie contextuelle

ReflexCity ne cherche pas à retracer la biographie complète des célébrités, ce qui ferait double emploi avec une multitude d'autres sites bien plus détaillés et précis, que chacun peut aisément consulter. Nous nous limitons ici à situer sommairement la personnalité et à mettre en évidence ses liens avec la région bruxelloise, chronologiquement et géographiquement.
Biographie sommaire

Emile Zola est né à Paris le 2 avril 1840 et y est mort le 29 septembre 1902.
Vivant à Aix-en-Provence, il ne « montera » à Paris qu'en 1858. Il sera recalé deux fois au baccalauréat. Fils d'immigré italien, il ne sera naturalisé français qu'en 1862.

Comme chacun le sait, son chef d'œuvre est le cycle des Rougon-Macquart qu'il terminera en 1893. Cette œuvre a été adaptée un nombre incalculable de fois pour le cinéma et la télévision et se diffuse encore de nos jours.

Le grande affaire de la fin de sa vie est sa prise de position dans l'affaire Dreyfus avec son fameux « J'accuse » qui lui vaudra pas mal d'ennuis judiciaires. L' « Affaire Dreyfus » n'est rien d'autre que l'illustration de l'antisémitisme dans la France du début du XXe siècle.

Les cendres de Zola ont été transférées au Panthéon le 4 juin 1908. À la fin de la cérémonie au Panthéon, un journaliste anti-dreyfusard a tiré sur Alfred Dreyfus, qui ne fut que légèrement blessé au bras. Comment mieux dire les passions engendrées par « l'Affaire » ?

En littérature Zola est considéré comme le père du Naturalisme, proche du peuple, le courant socialiste a « annexé » ses écrits.

Hommages

Histoire belgo-belge

Jusqu'au début du XXe la partie forestoise de l'avenue Molière - politiquement très soft - s'appelait avenue Emile Zola, peu acceptable pour la très libérale commune d'Ixelles. On rebaptisa toute l'artère Avenue Molière, raison pour laquelle la commune de Schaerbeek, de sensibilité nettement plus socialiste décida de dédier une belle avenue à cet écrivain français majeur.
Elle mène, en biais vers la Place Princesse Elisabeth et la Gare de Schaerbeek.