Panorama Etterbeek (vers Place St-Pierre depuis bâtiment CMS-1)

Rechercher un nom, un lieu:



Section :

 Rue des Ménapiens

Photo(s) (7)

Repérage sur plans

Classement de la section:

Les communes > Etterbeek >  Rue des Ménapiens

Quartiers à thèmes > Tribus Gauloises (à Etterbeek) >  Rue des Ménapiens

Encyclopédie > Périodes de notre Histoire > A la mémoire des tribus gauloises >  Rue des Ménapiens

Les corps de métiers > Les architectes > Architecte Georges Cochaux >  Rue des Ménapiens

Description (historique/actualité/....) :

Rue d'Etterbeek qui descend de la rue Bâtonnier Braffort jusqu'à l'avenue de Tervuren. Son prolongement au-delà de l'avenue est la rue des Aduatiques. On y trouve un des accès à la Galerie du Cinquantenaire.

Elle conserve un intéressant patrimoine architectural, dont une bonne partie due à l'architecte Georges Cochaux (Geprges Cochaux-Segard, pour être complet) : on lui doit de façon continue, les maisons allant du n°24 au 36. de style éclectique elles datent toutes de 1909, sauf le 36, d'un cheveu antérieur : 1908.

Toutes sont classées depuis le 18 avril 2013.

Odonyme

Le nom de la rue rappelle un peuple de la Gaule belgique qui occupa une partie de la Flandre actuelle.
En s'installant, les Ménapiens ont chassé vers l'Ouest les Morins. Leur territoire était limité par l'Escaut, la Lys et le fleuve côtier Aa dans le Nord de la France.
Leur territoire englobait donc les emplacements de villes comme Tournai et Lille.
Leur première capitale sera Cassel.
Ils seront par la suite eux-mêmes refoulés vers l'est par d'autres envahisseurs. Ils s'établiront alors dans le Tournaisis, puis en Hesbaye.
Surviendront plus tard d'autres vagues de Germains et on perdra la trace de ce peuple.