Depuis le parking Ecuyer (arrière de la place de la Monnaie). Vers 1980 par © Dada

Rechercher un nom, un lieu:


Section :

 Soldat inconnu
  Tombeau du Soldat inconnu

Photo(s) (19)

Repérage sur plans

Classement de la section:

Les communes > Ville de Bruxelles > Le pentagone > Place du Congrès >  Soldat inconnu

Description (historique/actualité/....) :

Historique

Contrairement aux apparences, le tombeau du « Soldat inconnu » a pris place devant la Colonne du Congrès , entre les deux lions de bronze (préexistants) du sculpteur Eugène Simonis bien après l'édification de cette dernière, précisément le 11 novembre 1922. Il a été inauguré par le Roi Albert Ier.

Le choix du soldat inhumé a été calqué sur le cérémonial adopté à Londres et Paris deux ans auparavant dans des monuments analogues : un aveugle, invalide de guerre, a désigné parmi plusieurs une tombe d'un militaire à l'identité inconnue, tombé en 14 - 18.
C'est le mémorial national aux victimes de la Première Guerre mondiale.
Contrairement à ce que l'on peut croire, la flamme éternelle, symbole du souvenir, n'a été installée que deux ans plus tard encore : en 1924 (on peut observer qu'elle est absente des plus anciennes illustrations).

En 1947 une deuxième plaque commémorative a été ajoutée en hommage aux morts de la Deuxième Guerre mondiale et enfin une troisième en l'honneur des soldats belges tombés après 1945, en Corée, puis ailleurs (le dernier vétéran belge de la « grande guerre » est décédé en 2004).

Fixée initialement au 4 août (invasion de la Belgique par les Allemands en 1914) la cérémonie du souvenir a finalement été déplacée au 11 novembre (signature de l'Armistice : jour férié).
Elle fait encore chaque année l'objet de cérémonies, en présence des plus hautes autorités.