Photo: Redvers, via Flickr

Rechercher un nom, un lieu:



Section :

 Architecte Gédéon Bordiau

[+38 photos dans les sous-sections ci-dessous]


Sous-sections :

1 20 Hôtel Métropole (Place De Brouckère n°31,23-29,33-35)
  7 Avenue Van Volxem n°366-368 (Bâtiment Métropole)
  4 Rue des Patriotes
1 3 Rue Hobbema
1 2 Rue du Tocsin
  1 Rue de l'Etendard
  1 Rue du Cardinal
    Rue Van Ostade
    Rue Murillo
    Rue Leys
      Place du Petit Sablon n°14

Classement de la section:

Les corps de métiers > Les architectes >  Architecte Gédéon Bordiau

Description (historique/actualité/....) :

Biographie contextuelle

ReflexCity ne cherche pas à retracer la biographie complète des célébrités, ce qui ferait double emploi avec une multitude d'autres sites bien plus détaillés et précis, que chacun peut aisément consulter. Nous nous limitons ici à situer sommairement la personnalité et à mettre en évidence ses liens avec la région bruxelloise, chronologiquement et géographiquement.
Il est né à Soignies le 2 février 1832 et mort à Saint-Josse-ten-Noode le 23 janvier 1904.

Formé à l'Académie des beaux-arts de Bruxelles (1847-1854), Gédéon Bordiau entame sa carrière comme dessinateur pour Joseph Poelaert auquel il succède, après sa démission en 1856, comme architecte de la Ville de Bruxelles. Il collabore donc à la plupart des grands projets de Poelaert, dont le chantier du Palais de justice de Bruxelles.

Son atelier était installé rue de Spa.

Il réalise son premier projet personnel à la place Madou où il construit une série d'ateliers d'artistes de style néo Renaissance, disposés autour de l'entrée de la chaussée de Louvain, immeubles aujourd'hui disparu.
L'état lui commande ensuite l'aménagement du quartier des Squares. (Square Ambiorix, square Marie-Louise etc., puis ceux du parc et du palais du Cinquantenaire, ainsi que le tracé de nombreuses rues avoisinantse.
En 1902-1903, il se charge de l'agrandissement de la salle de séance du Sénat de Belgique, rue de la Loi à Bruxelles

Les vastes salles d'exposition conçues par cet architecte au Cinquantenaire sont toujours appelées Halles Bordiau.

On lui doit également l'Hôtel de Maître de la place du Petit Sablon n°14.

Dans la physionomie de Bruxelles aujourd'hui, il demeure donc un architecte majeur.