Photo: Redvers, via Flickr

Rechercher un nom, un lieu:



Section :

 Jean-Baptiste Vifquain
  Jean-Baptiste Vifquin (graphie alternative)

[+10 photos dans les sous-sections ci-dessous]


Sous-sections :

8 10 Boulevard Bischoffsheim (Boulevard de Louvain (ancien nom), Boulevard de l'Observatoire (ancien nom))
    Rue Vifquin

Classement de la section:

Les corps de métiers > Ingénieurs >  Jean-Baptiste Vifquain

Description (historique/actualité/....) :

Biographie contextuelle

ReflexCity ne cherche pas à retracer la biographie complète des célébrités, ce qui ferait double emploi avec une multitude d'autres sites bien plus détaillés et précis, que chacun peut aisément consulter. Nous nous limitons ici à situer sommairement la personnalité et à mettre en évidence ses liens avec la région bruxelloise, chronologiquement et géographiquement.
Biographie sommaire

Jean-Baptiste Vifquain (né à Tournai le 24 juin 1789, mort le 31 août 1854). Vu notre histoire chahutée, il aura successivement les nationalités française, hollandaise et belge.

Il étudia à l'Académie de dessin de Tournai. Il s'enrôla ensuite dans l'armée de Napoléon (1808). En 1812 il entra à l'École Polytechnique de Paris dont il sortit ingénieur quelques années plus tard.

Il fut engagé en 1815 au Waterstaat comme ingénieur pour le compte de l'État hollandais, c'est à cette époque qu'il s'installa à Bruxelles et travailla à la construction de bâtiments publics de la ville de Bruxelles. Il apporta de nombreux aménagements et embellissements à la ville.
Citons:
- réalisation de canaux : notamment le canal Bruxelles-Charleroi ainsi que les péniches (nommées baquets de Charleroi ou sabots, adaptées aux dimensions du canal.
- réalisation de chemins de fer
- construction du premier pont métallique de Belgique.
- dessins des boulevards de la petite ceinture

Il fit aussi éclairer au gaz les grandes artères de Bruxelles.

De 1825 à 1828, il sera conseiller communal à Saint-Josse-ten-Noode.

Vifquain fut pensionné très tôt en 1846 (57 ans), il semble qu'il avait amassé une importante fortune, et qu'il s'était épuisé à la tâche. Il était alors propriétaire d'un bel immeuble rue Royale, face à l'entrée du Botanique.

Il décéda 8 années plus tard après avoir semble-t-il perdu la raison.

Hommage

Schaerbeek lui a dédicacé la rue Vifquin.