Photo: Redvers, via Flickr

Rechercher un nom, un lieu:



Section :

 Philippe II d'Espagne
  Philippe II

Classement de la section:

Personnes célèbres > Souverains et souveraines, rois et reines >  Philippe II d'Espagne

Description (historique/actualité/....) :

Biographie contextuelle

ReflexCity ne cherche pas à retracer la biographie complète des célébrités, ce qui ferait double emploi avec une multitude d'autres sites bien plus détaillés et précis, que chacun peut aisément consulter. Nous nous limitons ici à situer sommairement la personnalité et à mettre en évidence ses liens avec la région bruxelloise, chronologiquement et géographiquement.
Histoire

Philippe II d'Espagne, né le 21 mai 1527 à Valladolid.
Roi d'Espagne, prince souverain des Pays-Bas et roi du Portugal à partir de 1580, il est le fils de Charles Quint et d'Isabelle de Portugal. Il se rattache à la Maison de Habsbourg.
Philippe fait ses premières armes dans le gouvernement à seize ans en 1543 et en 1546, reçoit son premier territoire : le duché de Milan.
Le 25 octobre 1555, Charles Quint abdique solennellement, dans la grande salle du palais du Coudenberg à Bruxelles de sa souveraineté sur le domaine héréditaire des ducs de Bourgogne. Philippe obtient ainsi la souveraineté sur les Pays-Bas et le comté de Bourgogne. Il devient également le maître de l'ordre de la Toison d'or.
Philippe II poursuit le conflit entamé par son père Charles Quint contre la France. Son règne commence par un victoire primordiale : la bataille de Saint-Quentin (1557) où les Français sont écrasés. Ceci marque le début de la prédominance espagnole en Europe.
Les Pays-Bas furent une véritable épine dans le pied de Philippe II. Ces riches provinces constituaient le moteur de l'empire de Charles Quint, mais Philippe II, élevé en Espagne, s'en est vite éloigné. Après la victoire sur la France et le traité du Cateau-Cambrésis en 1559,ilI a quitté les Pays-Bas pour ne jamais y revenir. Une certaine incompréhension émaillera dès lors ses relations avec ses sujets septentrionaux, qui ne le considèreront plus comme l'un des leurs.
Une fronde apparaît en 1566 et 1567 et la violence avec laquelle Philippe II la nréprime met un terme à l'amitié que les Pays-Bas lui portaient. Il s'ensuit une guerre terrible à la fin de laquelle la partie nord, protestante, proclame son indépendance en 1581 sous le nom de Provinces-Unies. Les exploits d'Alexandre Farnèse et de capitaines aussi valeureux que Valentin de Pardieu 2 permettent à Philippe II de reprendre en main la partie sud du pays, entérinant la séparation entre ce qu'on appelle aujourd'hui la Belgique et les Pays-Bas.
Son règne sera pour l'Espagne le Siècle d'or, Les richesses affluant d'Amérique.
En 1571, la flotte espagnole, avec ses alliés vénitiens, écrase la flotte turque à Lépante mettant fin à la domination turque en Méditerranée.
En Espagne, Philippe défend très fermement le catholicisme, empêchant l'apparition de protestants, forçant la conversion des maures (celle des juifs avait déjà été imposée en 1492). L'Inquisition reste puissante dans la société espagnole et le fut encore après lui.
Il meurt le 13 septembre 1598 au palais de l'Escurial
Haï dans nos provinces autant que son père avait été aimé, son gouverneur, le Duc d'Albe le fut encore bien davantage.

Source : essentiellement WIKIPEDIA