Photo: Redvers, via Flickr

Rechercher un nom, un lieu:




Section :

 Comte Ferdinand de Meeûs
  Ferdinand Meeûs

Photo(s) (1)
[+8 photos dans les sous-sections ci-dessous]


Sous-sections :

12 8 Square de Meeûs (place de l'Industrie (jusqu'en 1946), rue de la Science (ancien nom))

Classement de la section:

Personnes célèbres > Noblesse >  Comte Ferdinand de Meeûs

Description (historique/actualité/....) :

Biographie contextuelle

ReflexCity ne cherche pas à retracer la biographie complète des célébrités, ce qui ferait double emploi avec une multitude d'autres sites bien plus détaillés et précis, que chacun peut aisément consulter. Nous nous limitons ici à situer sommairement la personnalité et à mettre en évidence ses liens avec la région bruxelloise, chronologiquement et géographiquement.
Ferdinand Meeûs, devenu comte Ferdinand de Meeûs,(1798-1861) est surnommé le Rothschild belge. Issu d'une vieille famille bourgeoise de Bruxelles, il prendra une part active à la Révolution belge. Membre du comité de sûreté et de la commission des finances du Gouvernement provisoire, il est ensuite élu au Congrès national. En 1832, il remplacera à la Chambre le député libéral Charles de Brouckère.

On le qualifie d'audacieux, hautain et méprisant. Gouverneur et homme fort de la Société générale de Belgique à trente-deux ans, anobli à trente-huit ans, il a onze enfants. Il amasse une fortune colossale sans négliger pour autant ni les œuvres philanthropiques, ni son catholicisme actif.
Il est une figure du Parti Catholique.

Hommages et traces

Au centre de la Rue du Luxembourg, le Square de Meeûs porte son nom. On peut y voir un buste le représentant.

Sur le versant nord du square Frère-Orban: l'église Saint-Joseph qu'il finança. De part et d'autre de l'église deux hotels de maître. Le premier construit par le Comte, le second par sa veuve.

On peut également citer une importante contribution aux Galeries Saint-Hubert (d'ailleurs également dûes à l'architecte Cluysenaar comme les deux hotels de maître évoqués ci-dessus).

Voir aussi

- https://www.demeeus.org
- "Vie du comte Ferdinand de Meeûs" par J.J. Thonissen, 1863. (disponible en entièreté sur Google Books).