Photo: Redvers, via Flickr

Rechercher un nom, un lieu:




Section :

 Paul-Henri Spaak

[+6 photos dans les sous-sections ci-dessous]


Sous-sections :

1 3 Esplanade Paul-Henri Spaak
  3 Cours Paul-Henri Spaak (Promenade Paul-Henri Spaak)

Classement de la section:

Personnes célèbres > Politiques >  Paul-Henri Spaak

Description (historique/actualité/....) :

Biographie

Paul-Henri Spaak est né à Schaerbeek le 25 janvier 1891 et mort à Bruxelles le 31 juillet 1972.
Il est issu d'une famille aisée de politiciens et d'artistes. Sa mère, Marie Janson, fut la première femme parlementaire belge, de 1921 à 1958, au P.O.B. d'abord au Parti Socialiste ensuite. Son frère, Charles Spaak (1903-1975) fut un scénariste réputé du cinéma français à qui l'on doit, entre autres, "La Kermesse Héroïque". Et on pourrait citer aussi les écrits de son père, etc.

Paul-Henri Spaak accomplit rapidement des études de droit à l'Université libre de Bruxelles et devient avocat au barreau de Bruxelles.
Il est élu député socialiste de Bruxelles en 1932. Il devient ministre des Transports et des PTT dans le cabinet de Paul van Zeeland de 1935 à 1936, puis ministre des Affaires étrangères du 13 juin 1936 au 9 février 1939. Il est Premier ministre du 15 mai 1938 au 9 février 1939. Il retrouve le portefeuille des Affaires étrangères dans le gouvernement de Hubert Pierlot le 3 septembre 1939, dans l'immédiat avant-guerre.

Puis survient l'invasion nazie. Après une entrevue dramatique avec le Roi Léopold III qui choisit de rester en Belgique occupée pour partager le sort de son peuple, Paul Henri-Spaak prend le parti de suivre le Premier Ministre Hubert Pirlot en exil à Londres. Ils seront ainsi, avec un général de brigade à titre temporaire, totalement inconnu, Charles de Gaulle, parmi les premières voix « libres » des pays d'Europe occupés par les nazis. Cet engagement de Spaak ne sera pas sans conséquences : des membres de sa famille subiront les représailles de l'occupant, jusqu'à le payer de leur vie. Mais il est tout aussi clair que ce choix permettra à la Belgique de faire entendre sa voix après l'effondrement du IIIe Reich. Il débouchera aussi inévitablement sur la « question royale » qui, après bien des troubles et des déchirements, conduira à l'abdication de Léopold III.

L'attitude de Spaak en 1940 lui vaudra d'occuper, dès après la victoire de 1945 des postes de premier plan sur le scène internationale :
- Président de l'Assemblée générale des Nations unies, où la Belgique siège au Conseil de Sécurité dès le 10 janvier 1946
- Président de l'Assemblée parlementaire de la CECA de 1952 à 1954
- Secrétaire général de l'OTAN du 16 mai 1957 au 21 avril 1961.

Dans l'Europe dévastée, il se bat pour toutes les tentatives d'intégration européenne : il défend les traités du Benelux, du Conseil de l'Europe, de la Communauté européenne du Charbon et de l'Acier (CECA) , de la Communauté Européenne de Défense (CED), de la CEE et de l' Euratom. Son rôle dans la relance de l'intégration européenne à la conférence de Messine en 1955 est déterminant. On le considère comme un des 5 ou 6 "Pères de l'Europe".

Après l'OTAN, revenu à la politique belge en 1961, Paul-Henri Spaak est Ministre des Affaires étrangères et Vice-premier ministre dans un gouvernement de coalition groupant les socialistes et les sociaux chrétiens dans le cabinet de Théo Lefèvre qui affronte la querelle linguistique et communautaire. L'affaire de Louvain se profile.

Paul-Henri Spaak se retire de la politique active. En 1966, il fait un bref "séjour" dans le conseil d'administration de la Bell Telephone Manufacturing, une multinationale américaine.

Paul-Henri Spaak décède à Bruxelles le 31 juillet 1972 mais repose dans un cimetière de Braine-l'Alleud.

Sa fille, Antoinette Spaak a encore joué ensuite un rôle politique important en Belgique.

Au-delà des controverses

Décrié tant par ses adversaires politiques que par ses camarades de parti, parfois non sans motifs, il faut constater, avec le recul de 50 ans d'histoire, que Paul-Henri Spaak, a permis à la Belgique d'après-guerre de jouer un rôle inégalé depuis sur la scène internationale. Cette leçon vaut bien un hommage sans doute.

Hommages

- Une Fondation Paul-Henri Spaak a été créée pour perpétuer son souvenir.
- Une avenue proche de la Gare du Midi, l' Avenue Paul-Henri Spaak lui est dédiée.
- Son buste s'élève non loin de là, place Victor Horta.
- Le Cours Paul-Henri Spaak à Woluwé-Saint-Lambert porte également son nom
- Il existe en région de Bruxelles une HAUTE ECOLE PAUL-HENRI SPAAK, regroupant plusieurs établissement d'enseignement supérieur dispensant des formations fort diverses.
- Esplanade P.H. Spaak devant l'hôtel communal de Woluwe-Saint-Pierre.