Vue générale du village de Forest

Rechercher un nom, un lieu:




Section :

 Rue de la Station (Forest)

Photo(s) (4)
[+4 photos dans les sous-sections ci-dessous]

Repérage sur plans


Sous-sections :

  4 Maison de l'emploi (Forest) (Rue de la station n°17, Maison Saint-Denis)

Classement de la section:

Les communes > Forest >  Rue de la Station (Forest)

Description (historique/actualité/....) :

Cette rue s'appela jadis officiellement la rue des Vaches (Koyenstraat).
Elle menait du Dries (centre du village) vers les pâturages situés à l'Ouest de l'Abbaye.
Les villageois forestois possédaient, de temps immémorial, le privilège de faire pâturer leurs bestiaux dans les prairies du Dries. Ce qui explique certainement l'ancienne dénomination de la rue.

Ce n'est que plus tard, vers 1850, qu'elle fut rectifiée entre le Dries et la station de Forest-Midi (ouverte à cette époque) et, logiquement appelée rue de la Station.

Son nom actuel (rue de la Station) n'a pas changé malgré qu'elle est située entre la station de Forest Sud (situé au delà des usines Audi) et la gare de Forest Est (via la rue Jean-Baptiste Vanpé).

Au delà du chemin de fer (passage à niveau) elle fut appelée rue Bollinckx.

La Forestoise

Jadis (dès sa création en 1909 ?) le C.S. La Forestoise était installé ici à l'endroit où se trouve le bâtiment de la Poste (désaffecté à ce jour). L'actuelle poste ne fait que reprendre l'emplacement qu'elle occupait près de l'abbaye.

Les bistrots de la place Saint-Denis à côté, ne désemplissaient pas.

Plan joint

La disparition du passage à niveau dû à l'extension des installations de l'usine Volkswagen (maintenant Audi), nuit à la compréhension de la toponymie.
Ci-contre, le plan couleur est un extrait du plan de Bruxelles de la maison DEROUCK (+/- 1979) qui nous donne à voir la situation préexistante. Attention les trois terrains de football mentionnés étaient ceux d'entrainement de l'Union (cf rue de la Soierie), et non ceux de la Forestoise.

Source :

- "Dictionnaire historique des Faubourgs de Bruxelles" par Jean d'Osta. Ed. Paul Legrain, 1989. Réédité aux Editions Le Livre en 1996.