Photo: Redvers, via Flickr

Rechercher un nom, un lieu:



Section :

 Godefroy de Bouillon
  Godefroid de Bouillon
  Godefroi de Bouillon

[+15 photos dans les sous-sections ci-dessous]


Sous-sections :

  13 Statue équestre de Godefroid de Bouillon (Statue équestre de Godefroy de Bouillon)
  2 Rue Godefroid de Bouillon

Classement de la section:

Personnes célèbres > Noblesse >  Godefroy de Bouillon

Description (historique/actualité/....) :

1058 - 1100

Mauvaise querelle : la graphie du prénom. On en trouve trois : Godefroy, Godefroi et Godefroid. La oremière est la plus ancienne, la dernière est plus fréquente de nos jours (en Belgique) : aucune importance, phonétiquement, c'est absolument identique.

Entre Histoire et Mythe

Personnage entré tôt dans la légende, il est fort difficile de faire la part entre légende et réalité, d'autant que les historiographes médiévaux n'étaient en rien tenus au devoir d'objectivité scientifique : leur tâche était d'exalter les hauts faits (tout comme les peintres de l'époque embellissaient leurs modèles). Ceci dit, le chroniqueur Albert d'Aix est probablement une des sources les plus « fiables », dans le mesure où ses écrits datent de peu après 1110, soit très proches des faits.

Sa date de naissance, 1058 (on parle aussi de 1061 !), est approximative, mais le lieu fait l'objet d'une vive controverse : deux localités la revendiquent : Boulogne-sur-Mer (sous-préfecture du Pas de Calais) et Baisy-Thy (Genappe), actuelle province du Brabant wallon). Fils de Ide d'Ardenne (canonisée par la suite) et d'Eustache II, comte de Boulogne, sa filiation ne plaide guère en faveur de la thèse belge.
Il descendrait de Charlemagne et, dans les chroniques, il est un des neuf PREUX de la tradition médiévale. En 1076, il hérite du marquisat d'Anvers.
Dans la « Querelle des Investitures » qui oppose la papauté au Saint-Empereur germanique, il prend le parti de l'empereur Henri IV contre le pape Grégoire VII et entre dans Rome aux côtés de son suzerain qui, en reconnaissance, lui concède le duché de Basse Lotharingie en 1089.

Duché de Basse Lotharingie

C'est tordre l'histoire que d'assimiler cette vaste principauté, résultat des démembrements successifs du gigantesque empire de Charlemagne à la Belgique actuelle : le duché ne comprenait pas les deux provinces de Flandre mais englobait un territoire bien plus vaste. Le reste de notre pays actuel, le grand-duché de Luxembourg, tout l'est des Pays-Bas, un beau morceau de France, y compris l'Alsace-Lorraine, ainsi qu'en Allemagne toute la rive gauche du Rhin, y compris les villes de Cologne et Aix-la-Chapelle (Aachen) chère à Charlemagne.

Première Croisade

En 1095, le nouveau pape Urbain II appelle à la croisade pour libérer Jérusalem et venir à l'aide de l'Empire byzantin qui est l'objet d'attaques turques. Godefroy s'engage et vend, pour financer son expédition, son château de Bouillon. Le chef désigné de la Croisade est le comte Raymond IV de Toulouse. Plusieurs armées de chrétiens convergent vers Jérusalem, après un long détour par Byzance. Les croisés entrent à Bethléem le 6 juin 1099 et mettent le siège devant Jérusalem le lendemain. La ville est prise le 15 juillet : Godefroy est au premier rang des assaillants. On lui propose le titre de roi de Jérusalem. Selon la chronique, il aurait dit ne pas être digne de porter une couronne d'or là où le Christ en portait une d'épines. Il se contenta donc du modeste titre d'avoué du Saint-Sépulcre.
Godefroy décède le 18 juillet 1100 en revenant d'une expédition contre le sultan de Damas.

Récupération belgo-belge

A l'indépendance, notre pays qui n'a jamais existé en tant que nation (sauf quelques jours lors de la révolution contre Joseph II) (les Etats Belgiques unis) cherche à se créer des gloires nationales et annexe Godefroy de Bouillon, duc de Brabant (qui n'existait pas), fils d'une Wallonne d'un Flamand (de Boulogne sur Mer !), d'où de nombreuses fantaisies historiques à son sujet qui circulent du XIXe à nos jours.

Hommages

La région de Bruxelles lui a dédié
la rue Godefroid de Bouillon à Saint-Josse-ten-Noode et la
Statue équestre de Godefroid de Bouillon.