Photo: Redvers, via Flickr

Rechercher un nom, un lieu:



Section :

 Deuxième enceinte
  Seconde enceinte

[+127 photos dans les sous-sections ci-dessous]


Sous-sections :

4 17 Porte de Namur (Nouvelle Porte de Coudenberg)
2 8 Porte de Flandre
1 6 Porte de Louvain
1 23 Place Louise (Porte de Charleroi (dénomination 1840-1850), Porte de Waterloo (ancienne dénomination), Porte Louise (ancienne dénomination ))
  5 Porte de Laeken
  6 Porte du Rivage (Porte du Canal)
  14 Porte d'Anderlecht (Porte ten Cruyskene, t'Cruyseken, Musée des égouts)
  17 Porte de Schaerbeek (Porte de Cologne)
  30 Porte de Hal (Porte de Halle (ancienne graphie), Porte d'Obbrussel (ancien nom), Porte de Hall (ancienne graphie))
  1 Grosse Tour (Wollendriestoren, Tour aux Laines)
    Tour Bleue

Classement de la section:

Les bâtiments > Les bâtiments remarquables (patrimoine) > Les bâtiments et éléments disparus > Anciennes Portes de Bruxelles >  Deuxième enceinte

Description (historique/actualité/....) :

Au XIVme siècle, Bruxelles connut un développement important, grâce à la draperie; ceci rendit nécessaire la construction (entre 1357 et 1383) d'une deuxième enceinte plus large, ayant la forme d'un pentagone, reconnaissable jusqu'à ce jour.
Elle se composa de 7 portes et 2 tours.

A noter que la première enceinte était alors encore intacte, mais on commencça par en louer par partie des murs et des fossés.

Seul vestige encore important de cette enceinte: la porte de Hal.

La première phase de démantèlement de la seconde enceinte si situe entre 1782 et 1785. Cinq des sept portes furent détruites.
A partir de 1812 on poursuivit la démolition des murs. Vint ensuite l'aménagement du boulevard de ceinture d'après les plans de J.B. Vifquain (qui remporta en 1818 le concours du meilleur projet).

A certaines des anciennes portes de la 2e enceinte furent installés des "Pavillons d'Octroi", démolis pour la plupart après la suppression de cet impôt en 1860.

Source

- "Histoire de la ville de Bruxelles" De Alexandre Henne, Alphonse Guillaume Ghislain. Tome I.Publié en 1845. Disponible sur Google books.