Photo: Redvers, via Flickr

Rechercher un nom, un lieu:


Section :

 Villa Empain
  Hôtel Empain
  Avenue Victoria n°32
  Avenue Franklin Roosevelt n°67

Photo(s) (3)

Repérage sur plans

Classement de la section:

Les bâtiments > Les bâtiments remarquables (patrimoine) > Eléments classés (bâtiments, sites) >  Villa Empain

Les communes > Ville de Bruxelles > Quartier Louise-Cambre > Avenue Victoria >  Villa Empain

Les communes > Ville de Bruxelles > Quartier Louise-Cambre > Avenue Franklin Roosevelt >  Villa Empain

Les corps de métiers > Les architectes > Architecte Michel Polak >  Villa Empain

Les corps de métiers > Les architectes > Bureau Ma² >  Villa Empain

Les corps de métiers > Les architectes > Architecte Philippe Debloos >  Villa Empain

Description (historique/actualité/....) :

Historique

Contruit en 1931 par l'architecte Michel Polak pour le compte du baron Louis Empain (fils du richissime baron Edouard Empain).

L'immeuble compte quatre façades en granit poli et deux étages ; il est de style Art Déco (on le considère même comme le plus spectaculaire édifié dans ce style). Il se distingue par le détail de sa décoration intérieure (marbre, bronze, bois). Pièces particulièrement remarquables : la salle de bains en mosaïque et le bureau du Baron.
Le jardin sert de cadre à une piscine entourée d'une pergola.
La propriété s'étend sur 55 ares ; la villa occupe 3.500 m².


En 1937, Louis Empain en fit don du bien à l'État belge, pour y créer un Musée des arts décoratifs (qui ne vit jamais le jour).
Occupé par la Gestapo pendant la guerre, c'est ensuite l'ambassade de l'URSS qui s'y installe. Le donateur apprécia fort peu cette initiative du Ministre Paul-Henri Spaak : les Soviétiques chez les Empain. Curieuse idée en effet. Dans les années 1960 la résidence retourne donc à la famille Empain.

De 1973 à 1995, l'immeuble connaitra plusieurs propriétaires et locataires dont le siège Bruxellois de RTL.

La façade et la toiture sont sur la liste de sauvegarde (SL 12/07/2001).

Il fut revendu à Robelco (date à préciser).

Actualité 2005

En attente d'une affectation (Robelco désirerait y installer des bureaux), l'immeuble se dégrade et un procès-verbal pour abandon a été dressé en 2005.

Actualité 2006

Acquisition par Jean Boghossian (mécène arménien).
Sa Fondation souhaite faire du bâtiment une vitrine des cultures orientales au cœur de la capitale de l'Europe.

Actualité 2007

Suite au classement (CL 29/03/2007), la rénovation va pouvoir enfin être mise en oeuvre par la fondation Boghossian.
Elle fut confiée au bureau d'architecture Ma2, architecte Francis Metzger, assisté (pour l'extension à l'arrière et en sous-sol) du bureau de l'architecte Philippe Debloos.
La restauration à l'identique sera réalisée sur base de plans et photos mis à disposition par la famille Empain.

Actualité 2010

La rénovation est en grande partie terminée (sauf les bâtiments annexes à l'arrière).
Le lieu fut visitable lors des Journées du Patrimoine.
Il serait accessible au public depuis mars 2010.