Photo: Redvers, via Flickr

Rechercher un nom, un lieu:



Section :

 Rue Vautier
  Rue Terrade (ancien nom)

Photo(s) (11)
[+33 photos dans les sous-sections ci-dessous]

Repérage sur plans


Sous-sections :

  19 Muséum des sciences naturelles (Muséum, Institut Royal des sciences naturelles de Belgique, Rue Vautier n°29, Musée d'Histoire Naturelle)
  5 Rue Vautier n°41
1 7 Brasserie Léopold (lieu disparu) (Rue Vautier n°53)
  2 Musée Wiertz (Musée Antoine Wiertz, Rue Vautier n°62)

Classement de la section:

Les communes > Ixelles >  Rue Vautier

Les communes > Ville de Bruxelles > Quartier européen >  Rue Vautier

Description (historique/actualité/....) :

La rue Vautier se trouve à cheval sur deux communes :
- Bruxelles (quartier européen) : numéros impairs
- Ixelles : numéros pairs

Au sortir du Parc Léopold, la rue surprend le promeneur. Elle abrite encore une série de maisons de style éclectique (XIXe) dans un remarquable état. Après son coude qui descend vers la chaussée de Wavre, quelques jardinets en façade, bien rares dans ce coin de la ville.

Historique.

La rue Terrade, du nom d'un propriétaire riverain qui habitait au numéro 3 en 1866 fut créée par l'arrêté royal du 2 août 1860 en partie sur le tracé d'un ancien chemin vicinal - chemin du Maelbeek - et sur un autre - Brusselveld. La deuxième section n'est autre que le chemin qui conduisait à l'atelier du peintre Wiertz n°1 (en 1866), (confirmé par le même Almanach).
En exécution de la loi du 15 septembre 1913, les numéros impairs se retrouvent en territoire bruxellois.

Odonyme.

La rue Terrade devrait son nom au hameau de Terrade (?) qui est indiqué sur la chaussée de Wavre à hauteur de la rue Waeyenberg. Déjà sur les plans cadastraux de P.C. Popp (1860). Le propriétaire aurait donc donné son nom non seulement à la rue où il habitait mais aussi à un hameau ? Confirmé par l'Almanach de la Ville 1859-1860, le propriétaire de ce nom y habite. Mais sur le plan cadastral Vandermaelen de 1836, on trouve aux parcelles 27 (jardin d'agrément) et 28 (jardin), la propriétaire Madame Ferrade !)

En 1875 (ou 1874) la rue reçoit une nouvelle dénomination : Rue Vautier.

Qui est Vautier ? Vautier est né à Dieuze - en France - le 14 avril 1792; il meurt à Ixelles le 23 février 1846. Collaborateur du Mercure Belge, inspecteur des athénées et collèges de Belgique. Il avait participé activement à la Révolution belge.

Les deux maisons devant le parlement

S'y déroule depuis quelques années une saga digne d'Astérix et du village gaulois.
Complètement écrasées par le gigantesque immeuble, deux charmantes maisonnettes restent plantées là, totalement incongrues dans le paysage, elles appartiennent au Musée d'Histoire naturelle.
En effet elles sont l'ancienne habitation de Jean-Jules Linden, le botaniste devenu directeur de la mission horticole du jardin.

Résultat actuel : deux maisons un peu rustiques coincées entre la structure de verre et de béton et le parc.
En prime de doux rêveurs viennent d'installer là un biotope destiné à attirer la coccinelle. Cet espace grillagé reçoit régulièrement des groupes de visiteurs.
Charmant anachronisme à découvrir. Dépaysement garanti.

Distinguons:
- la plus petite des deux maisons elle louée au musée par une famille (cf Rue Vautier n°41).
- la plus grande des deux maisons serait actuellement l'habitation de fonction du Conservateur du Musée d'Histoire naturelle.

Actualité 2008

Ouverture d'une procédure de classement d'un Zelkova du Japon (Zelkova serrata) comme arbre remarquable.

Sources

- Commission Royale des Monuments et Sites
- Mémoire d'Ixelles - Bulletin du Cercle d'Histoire locale d'Ixelles - n°29 (mars 1988) - Une rue d'Ixelles porte leur nom.
- Almanachs de la Ville (1859-1860 et 1875).
- Plan Vandermaelen 1836.