Depuis le parking Ecuyer (arrière de la place de la Monnaie). Vers 1980 par © Dada

Rechercher un nom, un lieu:




Section :

 Place du Jeu de Balle
  Place du Vieux Marché
  Place du Marché aux Puces

Photo(s) (14)
[+4 photos dans les sous-sections ci-dessous]

Repérage sur plans


Sous-sections :

  2 Ancienne caserne des pompiers (pl.du jeu de balle)
  2 Notre-Dame Immaculée (marolles)
      Skieven Architek (Place du Jeu de Balle n°50)

Classement de la section:

Les communes > Ville de Bruxelles > Le pentagone > Quartier des Marolles >  Place du Jeu de Balle

Evènements > Evènements périodiques > Fête nationale >  Place du Jeu de Balle

Les communes > Ville de Bruxelles > Le pentagone >  Place du Jeu de Balle

Description (historique/actualité/....) :

Contenu incomplet

Nous recherchons toute information qui nous permettrait de le compléter. Merci pour votre aide.
Rue Blaes, le Amet ou Vieux Marché a des allures d'institution éternelle. Et pourtant, ce n'est qu'en 1873 qu'il quitte la place Lebeau (actuelle Place Anneessens) pour venir s'installer sur la Place du Jeu de Balle.

La place porte encore d'autres noms populaire:
Loeizemet
Hirch par terre.

En néerlandais Vossenplein, le lieu tire son nom de la Rue des Renards (Vossenstraat) et de l'Usine du Renard, construite sur l'emplacement du Amet en 1837 par feu la Société Générale de Belgique. L'entreprise connut son heure de gloire en fabriquant quelques-unes des premières locomotives à vapeur du continent. 1844 sonne son déclin et en 1851, l'échevin Blaes fait « assainir » cette partie de Bruxelles. Il détruit masures, taudis et crée une large rue qui portera son nom.

La place trouvera son aspect définitif par l'édification de deux immeubles monumentaux : l'Arsenal des Pompiers, bâti en 1863 selon les plans de Joseph Poelaert et, en face, la nouvelle Eglise des Capucins. Enfin, dans le but d'assurer un délassement positif au bon peuple, un jeu de balle y est tracé, ce qui lui confère le nom qui nous est familier.

Mais qu'en est-il du Vieux Marché ? En 1849, les édiles communaux décident de limiter la vente de bric-à-brac au seul marché de la Place Anneessens. En contrepartie de cette obligation, les marchands ambulants sont autorisés à vendre tous les jours de la semaine, sauf le dimanche réservé au culte et au repos. Comme dit plus haut, le marché émigre en 1873 vers la Place du Jeu de Balle.

On trouvait alors devant l'église des Capucins le bâtiment de la société coopérative "Les Ateliers Réunis" qui distribuait des repas aux démunis. Mais le bâtiment fut vite rasé.


Les échoppes trouveront vite leurs marques dans ce quartier accueillant, en pleine expansion, et où surtout, une clientèle abondante adore faire de bonnes affaires !

Source et remerciements: http://www.albert2.be

Tintin au Vieux Marché

Le début de l'action du "Secret de la Licorne" de Hergé se déroule à Bruxelles, Place du Jeu de Balle et rien a changé depuis : on trouve toujours des voiliers et plein d'autres choses aux "puces".

A Bruxelles

Tout le monde appelle le jeu de balle "balle pelote". C'était un jeu encire très populaire il y a 50 ans. Il semble en voie de disparition.

Voir aussi

- "La Balle Pelote Au Coeur De Notre Région" de Benoît Goffin, édition Aparté, 224 pages. ISBN 978-2-9303-2716-7
- TBX du 2/10/2008: page présentant 6 chineurs réguliers du marché au puce. Chouette reportage (avec photos) d'ambiance !