Panorama Grand-Place Palais royal Hilton (vue depuis parking 58 - par © Dada)

Rechercher un nom, un lieu:



Section :

 Rue des Minimes
  Blaerstrate (ancien nom)

Photo(s) (20)
[+22 photos dans les sous-sections ci-dessous]

Repérage sur plans


Sous-sections :

  1   Rue des Minimes n°11-1 (Rue Joseph Stevens n°43)
  1 Musée Juif de Belgique (Rue des Minimes n°21)
  6 Saints-Jean-et-Etienne aux Minimes (Rue des Minimes n°62, Eglise des Minimes (nom populaire))
  9 Ecole préparatoire Robert Catteau (annexe Minimes) (Ancien couvent des Minimes, Athénée Robert Catteau (annexe Minimes-Allard), Rue des Minimes n°81)
  3 Rue des Minimes n°111-117
  1   Maison traditionnelle (Rue des Minimes, 95)
  1   Passe-moi l'ciel (rue des Minimes n°91)
      Angle Minimes - Watteeu

Classement de la section:

Les communes > Ville de Bruxelles > Le pentagone >  Rue des Minimes

Description (historique/actualité/....) :

Assez longue rue quasi rectiligne, elle part du haut du square Breughel pour rejoindre le bas de la place du Grand Sablon.

Elle tient son nom d'un ordre religieux, les Minimes, qui avaient là autrefois un important couvent dont il reste l'église.

Elle est en quelque sorte le trait d'union entre le haut du quartier des Marolles et le bas du quartier des Sablons, ce qui explique son caractère contrasté : s'y ouvrent d'anciennes ruelles, vestiges du quartier populaire, mais s'y sont aussi installées d'élégantes boutiques d'antiquaires.

Globalement, elle conserve un beau patrimoine architectural.

Historique

Existante depuis le XIVe siècle, elle est appelée « Blaes strate » ou rue des Feuilles.
Elle relie le Grand Sablon au Pré aux Créquillions (aujourd'hui, plus ou moins l'espace compris entre la rue Haute, le boulevard de Waterloo et la rue de l'Abricotier et situé à l'extrémité de la rue aux Laines).

A partir du XVIIe siècle, la rue prend les noms de rue des Minimes (de la place du Grand Sablon à la rue Notre Dame de Grâce, rue des Feuilles (jusqu'à la rue du Faucon) et rue des Marolles (jusqu'à la rue aux Laines).

L'arrêté du 4 mai 1853 désigne sous un seul nom l'artère qui relie la place du Grand Sablon à la rue aux Laines : « rue des Minimes ».

Pour la construction du Palais de Justice (1866-1883), le tronçon compris entre la rue Notre Dame de Grâce et la rue du Faucon est entièrement démoli puis reconstruit plus proche de larue Haute.
La partie entre la rue du Faucon et la rue aux Laines est reconstruite plus proche du boulevard de Waterloo et prend le nom de rue de Montserrat. (Jean-Charles)