Photo: Redvers, via Flickr

Rechercher un nom, un lieu:



Section :

 Charles de Gaulle

Classement de la section:

Personnes célèbres > Militaires et résistants >  Charles de Gaulle

Encyclopédie > Périodes de notre Histoire > La Victoire de 1945 >  Charles de Gaulle

Description (historique/actualité/....) :

Biographie contextuelle

ReflexCity ne cherche pas à retracer la biographie complète des célébrités, ce qui ferait double emploi avec une multitude d'autres sites bien plus détaillés et précis, que chacun peut aisément consulter. Nous nous limitons ici à situer sommairement la personnalité et à mettre en évidence ses liens avec la région bruxelloise, chronologiquement et géographiquement.
Pas question une fois de plus de refaire une bio du monument qu'est de Gaulle, vous nous avez compris. Simplement quelques dates clé.

Charles de Gaulle, né le 22 novembre 1890 à Lille et mort le 9 novembre 1970 à Colombey-les-Deux-Églises.

Repères biographiques

Jeune officier de cavalerie en 1913, de Gaulle participera à la Première guerre mondiale durant laquelle il combattit avec courage.
Colonel à la veille de la Deuxième guerre mondiale, il reçoit le commandement de la plus puissante unité blindée de l'armée française. Dans la débâcle, il est quasi le seul à remporter de réels succès sur l'ennemi.
Le 25 mai 1940, il est nommé général de brigade à titre temporaire.
Suite à la déroute, il décide de rejoindre l'Angleterre et le 18 juin 1940, il parle au peuple français via Radio Londres de la BBC et appelle les Français à la résistance. (Appel du 18 juin).
2 août 1940, le Tribunal militaire de Clermont-Ferrand le condamne à mort et dégradation militaire pour trahison et désertion.
De Gaulle prend à Alger la tête des Forces françaises libres.
Après le débarquement en Normandie, le 6 juin 1944, il fait son entrée en territoire français.
Le 9 septembre 1944, il préside un gouvernement d'unité nationale. Très vite des dissensions se font jour ; de Gaulle commence alors sa « traversée du désert » qui durera jusqu'en 1958.
Le 1er juin 1958, il est investi Président du Conseil, le dernier de la IVe république.
Elu par référendum, il prend ses fonctions le 8 janvier 1959 et devient le premier Président de la Ve République. Il aura à faire face à la douloureuse guerre d'Algérie.
Bousculé par la tourmente de mai 68, il est désavoué par le corps électoral lors du référendum du 27 avril 1969. Il quitte définitivement ses fonctions et se retire à Colombey.

De Gaulle et les Belges

Au lendemain du décès du Général, le Roi Baudouin Ier et la reine Fabiola se sont rendus immédiatement à Colombey à titre privé pour lui rendre hommage. Il faut souligner que de Gaulle n'a jamais condamné la capitulation du roi Léopold III et que, d'autre part, le gouvernement Pirlot-Spaak, en exil à Londres a été le tout premier à reconnaître sa légitimité, malgré l'opposition de Winston Churchill. Ceci a probablement tissé des liens privilégiés entre de Gaulle et la Belgique. En 1944, les FFL (Forces françaises libres), commandées par de Gaulle joueront un rôle important dans la libération de Bruxelles, avec la Brigade Piron.

Hommage

Une très belle avenue d'Ixelles lui est dédiée : l'Avenue du Général de Gaulle.