Panorama Grand-Place Palais royal Hilton (vue depuis parking 58 - par © Dada)

Rechercher un nom, un lieu:




Section :

 Quartier Notre-Dame-aux-Neiges
  Quartier du Congrès
  Révolution et indépendance belges
  Quartier des Libertés

[+545 photos dans les sous-sections ci-dessous]

Repérage sur plans


Sous-sections :

9 40 Place de la Liberté
49 78 Rue Royale (Rue Royale Neuve)
8 21 Boulevard du Régent (Cours la Reine (sur le plan Vifquain), Boulevard du Prince (1828-1831))
5 8 Rue de la Sablonnière
4 7 Rue du Moniteur (Rue de l'Abricot (ancien nom))
4 11 Rue de la Révolution
3 21 Rue des Cultes
4 16 Rue de la Tribune
6 11 Rue du Nord
3 15 Place de Louvain
10 23 Rue de la Croix de Fer (Rue de la Batterie (nom ancien))
8 11 Rue du Gouvernement Provisoire
29 63 Rue de l'Enseignement
10 17 Rue de l'Association
12 25 Rue de Louvain (chemin de Louvain)
8 24 Rue de la Presse
21 49 Rue du Congrès
3 35 Place des Barricades (Place d'Orange (ancien nom))
2 20 Place Surlet de Chokier (Erasme-Louis Surlet de Chokier, Baron Surlet de Chokier)
2 8 Rue du Parlement
1 13 Carrefour Royale-Louvain-Croix de Fer-Enseignement
1 17 Galerie du Parlement
2 4 Rue van Orley (Rue du Pôle (ancien nom))
  7   Nuits Botanique
  1 Petite rue du Nord

Classement de la section:

Les communes > Ville de Bruxelles > Le pentagone >  Quartier Notre-Dame-aux-Neiges

Quartiers à thèmes >  Quartier Notre-Dame-aux-Neiges

Les communes > Ville de Bruxelles > Les quartiers de Bruxelles >  Quartier Notre-Dame-aux-Neiges

Description (historique/actualité/....) :

Ce quartier est situé entre la rue Royale, la rue de Louvain et la Petite Ceinture.

Historique

Très ancien quartier de Bruxelles à l'angle nord-est du pentagone, il est limité par l'arrière du palais de la nation (en pratique la rue de Louvain), la rue Royale et la petite ceinture. Il tient son nom d'une chapelle élevée en 1621 (bien avant selon certains historiens) et détruite par les révolutionnaires français. Au XIXe siècle il était devenu un quartier ouvrier, plein de ruelles et d'impasses. Mal famé et peu sûr, abritant nombre de "lieux de perdition". A l'indépendance de la Belgique, Charles Rogier parla "d'un chancre urbain qu'il fallait éradiquer". Toujours est-il que dans les années 1870 le quartier fit l'objet d'une rénovation radicale : des milliers de gens furent chassés de chez eux et le quartier ouvrier fit place à un quartier bourgeois.
Le plan d'aménagement fut confié à l'architecte Antoine Mennessier. Le centre en est la place de la Liberté, d'où partent en diagonale 4 rues portant les noms des 4 libertés constitutionnelles. La quasi totalité des artères portent des noms à la glorification de l'indépendance, de la constitution et des grandes figures des premières années de la Belgique. La rue du Congrès n'a été ouverte que pour dégager la perspective de la colonne du Congrès, inaugurée plus de 30 ans avant la rénovation. Les noms des rues centrales sont précisément celles des 4 statues ornant le socle de cette même colonne, ce qui ne devrait pas être le fruit du hasard. Si le nom d'une rue n'évoque pas, ni ne près ni de loin les débuts de la Belgique, c'est simplement qu'elle est antérieure à cette vaste opération immobilière. Le quartier a conservé une assez remarquable unité architecturale et la plupart des constructions y remontent au dernier quart du XIXe siècle , époque où le style éclectique, melting-pot non dénué d'intérêt esthétique, faisait florès.

Il s'agit d'un très petit quartier qui comporte au total (hormis des tronçons de la Rue Royale et de petite ceinture, précisément les boulevards Bischoffsheim et du Régent ) 4 places, 16 rues, 2 impasses (dont une place et les impasses actuellement sans nom officiel). On peut enfin y ajouter, pour être complet, la Galerie du Parlement.

Bien que la dénomination officielle soit devenue "quartier des libertés" chacun, y compris le bourgmestre, continue à l'appeler Notre-Dame-aux-Neiges. Depuis peu on a créé ATRIUM qui a cru utile de le baptiser "quartier du Congrès", ce qui simplifie évidemment tout.

Actualité

2005
En 2005 une tentative difficile de mettre le quartier en zone 30 et d'y appliquer un plan de mobilité a lieu. Il s'agissait de la premier zone 30 dans le Pentagone (on ne parlait à l'époque pas encore de zone 30 généralisée au pentagone). La vérité historique oblige cependant à préciser que ce fut un beau cafouillage. Après des années de longues et coûteuses études le plan fut présenté : l'idée directrice était de rendre le quartier accessible mais non "traversable". Dans ce but la rue du Congrès n'était plus franchissable à hauteur de la place de la Liberté, sauf pour les bus. Après 10 jours de chaos invraisemblable, on en revint à la situation antérieure. Chacun jugera.

2010
Des bureaux grands ou petits occupent 40 à 50% de la surface. Une grosse centaine de commerces y sont installés. La population s'élève à un peu plus de 1.700 personnes ; il convient d'y ajouter quelques centaines d'étudiants en "kot"
24 décembre 2010 Noël blanc à Notre-Dame-aux-Neiges
Une couche assez épaisse qui tient. Rare ici une veille de Noël. Quelques photos dans les sections place des Barricades et de la Liberté, rues du Congrès, des Cultes et du Nord.

2015
Diverses installations récentes aux lisières du quartier, principalement l'arrivée de services centraux de la Police Fédérale dans une partie de l'ex Cité administrative et l'ouverture d'un hôtel à forte capacité (le Motel One), ainsi que la construction d'une centaine de logements (en trois lieux distincts) donnent à N.D. aux Neiges un perceptible regain de vitalité. La population actuelle avoisine les 2.000 habitants.

Liens

- http://canarddesneiges.eklablog.com : le Canard des Neiges. Ce mensuel reprend entre autres des présentations des commerces, des points d'intérêts, des sujets historiques, les brèves du quartier (agenda,...) et un jeu concours.

- http://www.facebook.com/pages/Le-CANARD-des-NEIGES/106838546016269 : la page Facebook du quartier: idéal pour rester informé sur les évènements. L'actu du quartier en direct et avec un clin d'œil.

- http://www.canarddesneiges.be : nombreuses autres illustrations et infos ponctuelles : 120 albums et près de 2000 photos.