Photo: Redvers, via Flickr

Rechercher un nom, un lieu:


Section :

 Campagnes antiesclavagistes

Photo(s): aucune
[6 photo(s) dans les sous-sections ci-dessous]


Sous-sections :

  4 Rue Commandant Ponthier
1 1 Rue Baron Dhanis
  1 Rue Général Fivé
    Rue Lieutenant Lippens
      Général Fivé
      Capitaine Joubert (Ludovic Joubert)
      Baron Dhanis (Francis Dhanis)
      Sergent de Bruyne (Fernand de Bruyne)
      Lieutenant Lippens (Joseph Lippens)
      Commandant Ponthier
      Rue Sergent De Bruyne

Classement de la section:

Encyclopédie > Périodes de notre Histoire > Souvenirs de l'ex-Congo belge >  Campagnes antiesclavagistes

Description (historique/actualité/....) :

Historique

L'esclavagisme ne remonte bien entendu pas à la colonisation belge en Afrique mais à la haute Antiquité. Dans les périodes récentes, Rome installe un marché aux esclaves à Délos (île grecque) en 166 avant J.C.

Pour ce qui concerne l'Afrique noire, la question débute avec la découverte du Nouveau Monde : Christophe Colomb avait déjà dans ses soutes un certain nombre d'esclaves noirs. Dès 1503, le royaume d'Espagne autorise le trafic d'esclaves noirs vers les « Indes occidentales ». Notre Empereur Charles-Quint aura sur la question une position paradoxale : par un édit de 1517 il autorise le recrutement d'esclaves en Afrique, mais par contre, interdit en 1526 la traite des Amérindiens (dont l'Église se demandait s'il s'agissait d'êtres humains !).

Il reste que depuis le début du XVIe siècle des Africains sont massivement déportés comme esclaves vers l'Amérique dans les colonies espagnoles, portugaises, anglaises et françaises, ce qui conduit à un inquiétant dépeuplement massif du centre de l'Afrique.

Quand les premiers Belges s'installent au Congo, en 350 ans on a simplement changé de négriers. Ce sont désormais des Arabo-Swahélis, bantous musulmans basés à Zanzibar qui y prélèvent de la main d'œuvre à exporter depuis un demi-siècle.
Soutenu totalement par la papauté le Cardinal Lavigerie fondera en 1888 la « Société antiesclavagiste » et recrutera même des soldats pour protéger les missionnaires.
Diverses campagnes, dont la première fut menée par le Commandant Dhanis, eurent raison des esclavagistes. Les combats, âpres et dsans mertci de part et d'autre durèrent de 1892 à 1899.


Etterbeek encore

C'est une fois encore un espace de la commune d'Etterbeek, très concentré et structuré qui rappelle le quart de siècle de ce volet de l'épopée coloniale de la Belgique
- rue Cardinal Lavigerie, le "boss"
- rue général Fivé
- rue Baron Dhanis
- avenue le Marinel
- rue Commandant Ponthier
- rue des Pères Blancs, l'ordre qu'il a fondé.

Il n'est pas fortuit que ces rues soient très proches de la
Rue Général Tombeur, de la rue du Ruanda et de la rue Aviateur Thiefry.